En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.

Face à l'infarctus, comment réagir ?

Mis à jour le 27/11/2017

Parce qu'en Bretagne plus que dans d'autres régions, on tarde à appeler le 15 en cas de douleur aiguë, les décès par infarctus restent trop nombreux. Il peut toucher chacun d'entre nous. Le réflexe à acquérir : appeler le 15 dès les premiers symptômes.

L'infarctus du myocarde, ou crise cardiaque dans le langage courant, représente une situation d'urgence médicale. L'apparition d'une douleur thoracique est la manifestation typique de l'infarctus du myocarde.
 

L'originie et les symptômes

L'infarctus est provoqué par un problème situé dans l'artère coronaire, dans laquelle s'est formé un caillot qui bloque la circulation du sang et l'apport vital d'oxygène dans le cœur.

Ce blocage provoque, en règle générale, des irrégularités dans les battements du cœur, des douleurs dans la poitrine qui peuvent se propager jusque dans toute la partie gauche du corps, des difficultés respiratoires, etc.

L'infarctus doit être traité le plus rapidement possible car, en seulement quelques heures, il peut provoquer des lésions irréparables du muscle cardiaque affecté.


Certains facteurs de risques :
  • le tabagisme,
  • le diabète,
  • l'obésité,
  • une mauvaise alimantation
  • l'hypertension artérielle,
  • le stress,
  • la sédentarité.
  • l'hérédité cardiovasculaire,
  • l'âge (risque augmenté après 55 ans)


En cas d'Infarctus, faîtes le 15

En cas de douleur intense à la poitrine de plus de 15 minutes, un seul reflexe : appeller immédiatement le 15 (SAMU). Chaque minute est importante pour pouvoir déboucher la ou les artères obstruées. Tout gain de temps est un gain de survie.